Instafund Racing - Prêt pour l'Europe

24 mars 2021

Photographie de Laura Fletcher: The Peloton Brief

Courses InstaFund récemment atterri sur le sol européen, après un bref arrêt aux stands en Turquie pour plusieurs courses UCI. Une occasion monumentale pour l'équipe qui a enduré une saison 2020 sans incident pour la course avec peu d'occasions de s'équiper, d'épingler un numéro et de frapper la ligne de départ. Ils ont pris l'année dans leur foulée, utilisant le temps supplémentaire à la maison pour se développer en tant qu'individus et collectivement, et compenseront bientôt rapidement les jours de course perdus avec un bloc occupé de courses européennes sur le radar. Cette année marquera la première que l'équipe de fabrication canadienne, qui se concentre sur le développement de la prochaine génération de cyclistes féminines, franchira une étape importante pour rivaliser avec les meilleures du monde à travers l'Europe.

Nous nous sommes récemment assis avec Isabelle Bertold, Rachel Langdon et nouvelle recrue, Caroline Baur sur un camp de pré-entraînement à Gérone pour parler de tout InstaFund Racing - Ce qu'ils ont fait, ce qui va suivre, leur progression vers la course européenne et leur avenir optimiste.

LE RETOUR À LA COURSE

 

Début février, l'équipe a fait un retour mémorable à la course au GP Velo Alanya et au GP Velo Manavgat. Une petite équipe mais ambitieuse est arrivée en Turquie après de longs voyages légèrement stressants pour y arriver. Excités, mais inquiets quant à ce qu'ils ressentiraient après un an hors du mode course.

Rachel a partagé: «C'était étrange, mais aussi excitant de savoir que nous voyagions et surtout pour les courses de vélo. En fait, j'ai été pris au piège d'une violente tempête de neige au hasard pour commencer mon voyage depuis les États-Unis. Donc, il m'a fallu 72 heures pour arriver en Turquie! Le simple fait de savoir que la course de vélo était à l'autre bout de tout cela donnait l'impression que le stress en valait la peine, et bien sûr, gardez-le en perspective que c'était une excellente occasion d'aller quelque part et de voyager. Il y a encore beaucoup de précautions à prendre pour être en sécurité, donc garder cela à l'esprit était important.

Ils sont entrés dans leurs premières courses motivés et motivés, mais sans pression - l'objectif principal étant de retrouver ces sensations de course et de reprendre confiance dans le peloton. Une fois en cours, sans surprise, ils sont retournés en mode course. L'année qui a été, rapidement oubliée - le jeu à partir du pistolet. Ils ont terminé leur passage en Turquie avec des performances prometteuses et, plus important encore, un désir ardent de se lancer en Europe.

«Le plus drôle pour moi en Turquie, c'est que je n'avais pas l'impression qu'une année entière s'était écoulée depuis notre dernière course, même avec de tout nouveaux coéquipiers. Dès que le drapeau est tombé, nous étions de retour à faire ce que nous faisions de mieux, à nouveau la course de vélo. Donc, je suppose que cela signifie que nous avons bien fait les choses sans courir la saison dernière. Le garder amusant et ne pas avoir trop de structure était la clé. Je pense que tout le monde a en quelque sorte traversé l'année de manière plutôt positive », a déclaré Isabella.

Alors que Rachel a expliqué: `` C'était un peu intimidant, mais nous n'avons pas non plus vraiment mis une tonne de pression sur nous-mêmes. Nous voulions bien faire, nous voulions voir comment étaient les jambes et je pense que nous étions plutôt bien dans le mix - et c'était amusant! Depuis le début, c'était comme «jouer à nouveau» et c'était une sensation formidable. C'était spécial d'épingler les chiffres et d'avoir à nouveau le sentiment de courir ».

GIRONA

L'équipe a volé directement de Turquie en Espagne pour rejoindre son nouveau coéquipier, ancien champion national israélien de la route et du TT, Rotem Gafinovitz à Gérone. L'endroit idéal pour s'installer dans le fuseau horaire et s'entraîner ensemble avant leurs premières courses européennes fin mars. Gérone est connue dans le monde entier comme un point chaud incontournable pour les cyclistes de tous niveaux. Accueil de nombreux cyclistes professionnels et réputé pour son climat généralement doux, son aire de jeux sans fin avec des terrains d'entraînement et son grand choix de bons cafés. L'équipe était tout sourire lorsque nous nous sommes assis pour discuter avec eux autour d'une bière fraîche au centre-ville.

Caroline a partagé: «Ça a été génial. J'adore le fait que les montées ne sont pas très raides - elles sont vraiment belles et progressives. Hier, nous avons fait la boucle de la côte et c'était génial. L'atmosphère était si calme et il n'y avait pas de touristes (à part nous), ce qui, je suppose, est un peu une nouveauté ici! Je suis vraiment ravi de rouler davantage et d'explorer pendant que nous sommes ici.

Ce n'est pas seulement la conduite, mais aussi la sensation de la ville. C'est tellement agréable de pouvoir sortir de notre appartement et d'aller prendre un café rapide, et il y a tellement de bons endroits parmi lesquels choisir. C'est bien d'avoir cet équilibre - un terrain d'entraînement idéal pour travailler dur, mais aussi un peu d'un style de vie.

LIÉ À LA BELGIQUE

 

Après quelques kilomètres ensoleillés et l'exploration de Gérone, les coureurs se sont depuis rendus en Belgique où ils ont organisé leur premier camp d'entraînement officiel par équipe, menant à leur première course européenne le week-end dernier à l'Omloop van de Westhoek où Rachel s'est classée 17e de manière impressionnante. Là, sept des neuf coureurs étaient présents, ce qui a permis de travailler sur la dynamique d'équipe et de se faire une idée des tristement célèbres pavés belges.   

Isabella a partagé: «Je n'ai jamais monté les pavés personnellement, donc le plan de notre camp belge est de m'y mettre à l'aise et de rouler en équipe, tout en apprenant un peu plus sur le parcours et la région. Alors ça va être amusant! Nous essaierons cependant de ne pas passer trop de temps en Belgique en équipe sur de longues périodes. Il est important pour nous de ramener les coureurs dans des endroits plus chauds et ensoleillés lorsque cela est possible. » 

En tant que première réelle opportunité en 2021 pour l'équipe de se rassembler en tant qu'unité, l'objectif du camp était non seulement de maîtriser le terrain accidenté de la Belgique, mais aussi de connaître les forces et les styles de conduite de l'autre et de renforcer le moral de l'équipe avant la crise. temps.  

«Après l'année qui a été, j'ai vraiment hâte de rassembler l'équipe et de créer cette excitation. C'était un peu décevant d'être en Turquie avec seulement quatre d'entre nous plutôt que d'avoir les chiffres, donc je pense qu'avoir le camp en Belgique, avec notre personnel, ce sera vraiment génial de vraiment renforcer la motivation et la confiance pour faire le bon choix lors de notre premier. courses ici. Aussi intimidants qu'ils puissent être… »dit Rachel.

LE PAS VERS LA COURSE EUROPÉENNE

InstaFund Racing est encore très nouveau sur la scène des courses professionnelles, ne s'étant établi qu'en 2019 où ils ont principalement couru en Amérique du Nord. La saison dernière, ils avaient prévu de suivre un programme similaire avec une entrée progressive sur le circuit européen tout au long de l'année. Avec peu de courses programmées en Amérique du Nord jusqu'en octobre, ils ont mis ces plans de côté pour 2021 et ont décidé de plonger directement dans la scène de course européenne, avec rien à perdre, tout pour gagner de l'attitude. 

Isabella a expliqué: «Nous avons un départ plus lent, mais quand le 1er mai hits, nous avons un calendrier complet jusqu'à la fin du mois d'octobre essentiellement. Cette année, c'est beaucoup jouer à l'oreille. Nous ne voulons pas avoir beaucoup d'infrastructures après la saison, nous avons donc loué des véhicules et ils se déplaceront selon nos besoins et nous louerons des maisons là où cela a du sens. Mais surtout en ce moment, lorsque nous avons des pauses plus longues entre les courses, nous, les pilotes, aurons la liberté de décider où nous allons. Je reviendrai certainement à Gérone - je le sais déjà! »

Alors que Rachel a confirmé qu'ils sont prêts pour le défi à venir, «Nous avons définitivement été jetés dans les profondeurs et je ne pense pas que nous pouvons ignorer les obstacles que nous sommes sur le point de rencontrer en tant qu'équipe de course en Europe. Mais nous sommes tous prêts à relever le défi.

LA COURSE DE RÊVE

 

Alors qu'ils sont sur le point de se lancer dans certaines des plus grandes courses de leur carrière, et avec cela rivaliser avec les meilleures cyclistes féminines du monde, nous avons demandé aux coureuses quelles courses ils aimeraient le plus participer et performer au mieux.

Caroline a partagé: «Pour moi, ce doit être le LOTTO Thüringen Ladies Tour - une course par étapes de niveau professionnel en Allemagne de l'Est. Je suis allemand et suisse, donc c'est assez proche d'une course à domicile. Puis finalement, le Tour de Suisse féminin. Malheureusement, il est annulé cette année, donc j'espère en 2022. Pour moi, les courses à domicile sont les meilleures et là où je suis le plus motivé.

Pour Rachel, tout tourne autour du Royaume-Uni, avoir grandi là-bas avant de déménager aux États-Unis à 17 ans. «Se lancer au Tour de Yorkshire ou au Women's Tour, simplement avoir de la famille là-bas et être sur les routes du pays serait assez épique.»

Alors qu'Isabella a eu du mal à se limiter à un seul jour de course ...

«Chaque jour de course! La montée d'adrénaline de la course me manque vraiment, et je pense que le nombre de jours de course en Europe par rapport à une saison nord-américaine, en particulier dans le cyclisme féminin - il y a tellement plus. Avec impatience, je suis comme "trois courses, quatre jours de congé, puis revenons-y!" Il y aura toujours une autre opportunité au coin de la rue. J'adore le rush - le rush de la course. "

LE FACTEUR O2

 

Avant la saison 2020, Factor Bikes s'est fièrement associé à InstaFund Racing. Depuis, ils s'entraînent et courent maintenant sur le O2, dans un bleu céleste bien ajusté, se fondant bien avec les couleurs de l'équipe. Jusqu'à présent, tout va bien pour les coureurs qui n'avaient que des mots positifs à partager lors de l'examen de leurs vélos.

Caroline a partagé: «J'ai piloté l'O2 pour la première fois en Turquie et j'ai tout de suite adoré. Graveleux et ultra-rapide. J'adore grimper et descendre avec ce vélo. Rejoindre InstaFund et piloter des vélos Factor, pour moi, c'est un grand pas en avant. »

Tandis que Rachel faisait écho: «Au camp de l'équipe l'année dernière, nous faisions du vélo pour la première fois et nos premières réactions ont été comme 'Holy sh ** t, c'est incroyable.' C'est super confortable, c'est conforme et c'était comme mon vélo même lors de la première sortie, plutôt que de passer par ce long processus pour s'habituer à un nouvel équipement. C'est un vélo formidable à conduire et je suis maintenant impatient de sortir et de courir plus dessus.

Soutenu par Isabella qui a partagé: «C'est probablement le premier vélo que j'ai dit:« Je ne peux penser à rien que je changerais dessus ». Il fait tout correctement. »

LE CIEL EST LA LIMITE

L'équipe a d'abord été créée par nécessité, avec un manque d'équipes de course féminines au Canada et en Amérique du Nord. Ils offrent maintenant à leurs coureurs des opportunités de courir à l'international, avec un fort accent sur le développement et la croissance de l'équipe à un niveau supérieur. Après avoir passé du temps avec le groupe ambitieux et motivé de jeunes femmes, il est clair qu'elles sont sur la bonne voie pour y parvenir.

Isabella a expliqué: «L'équipe est vraiment sortie par nécessité. Il n'y avait tout simplement pas assez d'équipes féminines qui couraient au niveau UCI en Amérique du Nord et c'est de là que vient notre motivation -  qu'il fallait davantage de soutien et d'opportunités. En termes de direction, c'est en quelque sorte «le ciel est la limite», et il n'y a pas vraiment de moment où l'organisation n'essaie pas d'aller de l'avant.

Pour continuer le développement et la croissance de l'équipe - la première grande première étape a été d'arriver ici en Europe. Ce n'est pas facile pour une équipe nord-américaine, sans cours de service ni même sans invitation à des courses pour la première année. Nous sommes cette équipe inconnue dont personne n'a entendu parler en Europe. Mais nous le faisons et il y aura de nombreux moments d'apprentissage cette année. La saison prochaine, nous continuerons de bâtir sur cela et de continuer à nous brancher.

UNE SENSATION DE FAMILLE

L'une des ambitions clés lors de la création de l'équipe était de créer un environnement familial et solidaire où les coureurs se sentiraient comme chez eux, détendus et faisaient partie de quelque chose de spécial.

«Notre objectif est d'avoir un programme durable et un environnement familial. Donc, quand l'un de nos coureurs veut parler avec le propriétaire de l'équipe, c'est juste un message WhatsApp. Nous voulons être une organisation plus petite qui concourt à un très haut niveau et une unité soudée qui existe depuis très longtemps. Plutôt qu'une équipe de 30 collaborateurs, ce ne sera jamais nous.

Cela vaut également pour nos sponsors et nous positionner avec les bonnes personnes pour construire cette dynamique familiale à l'échelle de l'organisation. L'année dernière, cela s'est vraiment démarqué lorsque nous avons rencontré Factor pour la première fois dans notre camp d'équipe. Ils ont acheté des gâteaux et des cupcakes et nous ont parlé de faire partie de la famille Factor. Cela correspondait vraiment à notre équipe et confirmait qu'il y avait un ajustement spécial là-bas, et qu'ils étaient définitivement une marque à laquelle nous voulions être associés », a déclaré Isabella.

Confirmé par Rachel qui s'est sentie comme à la maison dès sa première course avec l'équipe en 2019, «J'ai roulé avec cette équipe lors de sa première année. C'était toutes les courses à domicile et la plupart des coureurs étaient encore locaux et régionaux, mais ils avaient déjà cette grande vision. Pour moi, je me suis immédiatement senti comme à la maison, alors quand l'occasion s'est présentée de signer avec eux, je n'ai même pas cligné des yeux.

Ensuite, il y a la confiance dans la direction. L'année dernière, nous devions franchir le pas pour courir toutes les épreuves UCI en Amérique du Nord avec une pincée de courses européennes pour nous mouiller les pieds. Cela ne s'est pas produit, mais ils ont courageusement progressé et maintenant, nous sommes assis à Gérone en train de préparer un grand bloc européen. Je suis extrêmement reconnaissant pour cela, sinon nous serions toujours assis à la maison.

INITIATIVE CARBONE NEUTRE

Pour ajouter à ce que nous sommes sûrs que ce sera une saison prospère à venir, l'équipe a également été profondément en mode de planification en cherchant des moyens d'améliorer son empreinte carbone neutre, dans le but de devenir une équipe neutre en carbone d'ici la fin de 2022. saison.

La nouvelle a été récemment révélée par l'équipe qui a déclaré: «Nous sommes ravis de partager qu'InstaFund Racing relève le défi d'avoir une empreinte carbone neutre d'ici la fin de la saison 2022. Cette saison, l'équipe découvrira notre empreinte actuelle et nous espérons que vous apprendrez avec nous. »

Pour aider à sensibiliser et fournir une opportunité de soutenir leurs efforts, ils ont conçu un t-shirt durable 'Ride With Us' édition spéciale de la saison 2021, maintenant disponible dans la boutique InstaFund Racing. Tous les profits iront à leurs compensations de carbone de la saison 2021.

Nous souhaitons à l'équipe beaucoup de succès dans leurs prochaines courses, et sommes impatients de suivre de près leurs progrès et l'O2 en action sur les routes européennes.

Suivez le parcours d'InstaFund Racing, ici:

- Instagram
– 
Facebook

Lisez les dernières nouvelles et articles de Factor

Factor Teams for 2021

Équipes Factor pour 2021

Jusqu'en 2021, nous sommes fiers de revenir aux courses avec un certain nombre d'équipes cyclistes professionnelles, continentales et commerciales ambitieuses à travers le monde Les courses et la compétition sont dans notre ADN et travailler aux côtés de ces athlètes fournit la plate-forme idéale pour ...

Update on ISN’s Team OSTRO

Mise à jour sur l'équipe OSTRO d'ISN

Si vous avez regardé les courses en Europe récemment, vous avez peut-être remarqué que Team Israel Start-Up Nation est revenue à la course sur l'O2 VAM et ONE, après avoir été presque exclusivement sur l'OSTRO en début de saison. Pour ceux qui sont intéressés et pour ...

ISN at Tour des Alpes-Maritimes et du Var

ISN à la Tour des Alpes-Maritimes et du Var

Israel Start-Up Nation a démarré en beauté la saison 2021 au Tour des Alpes-Maritimes et du Var. L'équipe a commencé la tournée de trois jours avec de grandes ambitions, apportant une équipe polyvalente, très motivée pour remporter sa première victoire de l'année. Le...

Sélectionnez votre devise
USD Dollar des États-Unis (US)
EUR euro